une pompe pour essayer les chaudières

Cliquez pour agrandir l'image

Pour procéder à des essais sans danger, rien ne vaut de les faire à l'eau, avec cette pompe facile à construire ...
Cliquez pour agrandir l'imageCette fois, il faut y passer, voici un modèle de pompe plutôt simple à réaliser. Quelques petits trucs pour faciliter l'usinage.

Le principe : on relie la chaudière à la pompe (tube obligatoire), on remplit la chaudière au maximum après avoir bouché tous les orifices. Le manomètre est vissé sur une des viroles et ... on pompe !
Au début, l'eau envoyé par la pompe va combler ce qu'il peut rester de vide, puis la pression va augmenter et l'aiguille du manomètre va se mettre à monter.

Il faut monter puis garder une pression au moins deux fois supérieures à celle prévue pour l'utilisation ... et il faut qu'elle se maintienne un "certain temps".

On peut ainsi vérifier l'absence de fuites (bouchons, raccords), et surtout la qualité de la soudure ...

Le ressort utilisé ne sert pas à plaquer la bille contre le trou, mais, lors du refoulement à garder un espace libre pour le passage de l'eau. On le choisira en inox avec des spires de diamètre très fin : il ne doit pas offrir de résistance.
Pour la partie inférieure, pas de ressort, cela semble inutile. Le bouchon inférieur dont on a fait le siège pour la bille, vient caler la bille à 2 mm de l'orifice supérieur.

Le "piston" : j'ai fini par lui ajouter deux joints toriques de 6 x 4 x 1 pour obtenir une meilleure compression. Effectuer une saignée à 4.1.
Cliquez pour agrandir l'image
Reprendre, si possible les trous percés à 4.9 avec une fraise de 5 pour obtenir un fond plat. Sinon, percer directement à 5.
Cliquez pour agrandir l'image
Pour obtenir le bon positionnement du tube d'aspiration, monter la partie inférieure avec son joint torique, percer à 2 puis reprendre à 3 puis 4.
Cliquez pour agrandir l'image
Pour percer l'épaulement devant recevoir le tube, profiter de l'arête de l'hexagonal pour bien centrer : trou de 2 puis progressivement jusqu'à 8.
Cliquez pour agrandir l'image
Rodage du rond de 6 dans le tube de 8 x 6 : le sciage se fera après , ainsi on peut serrer le rond dans l'étau et ... pâte à roder, huile, pâte, ...
La partie inférieure avant soudure. En fait, on pourrait se passer de ce tube d'aspiration si on utilise un bac et non un récipient placé à côté, l'alimentation pouvant se faire par le dessous (percer à 2 complètement) ... Mais l'idée m'est venue plus tard !
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
La partie supérieure avec le joint en téflon percé à 2,2 et qui va assurer l'étanchéité.
Cliquez pour agrandir l'image
L'étanchéité se faisant par billes, il faut assurer à la bille (inox obligatoire) une bonne "assise". Pour cela, utilisation d'une bille qui ne sert qu'à cela et d'un rond dont une des extrémité est reprise à 120° (foret).

On place la bille dans le trou et elle se place au-dessus de celui qu'elle doit obstruer ; on la cale avec notre rond, on tient bien à la verticale et "pan !" !, un coup de marteau (un seul). La bille d'inox encore appelée "martyr" va laisser une empreinte sphérique sur les lèvres du trou : le siège.

A noter que l'on procédera de la même manière pour les tous les accessoires utilisant une bille : soupape, chapelle d'introduction, ...
Cliquez pour agrandir l'image

Les équerres sont obtenues par pliage (recuire avant) mais pour obtenir les trous des axes à la même hauteur, suivez la photo ...
Cliquez pour agrandir l'image
le support
Cliquez pour agrandir l'image
toutes les pièces
Cliquez pour agrandir l'image
pompe terminée

fonctionnement

Cliquez pour agrandir l'image
Raccorder la pompe à la chaudière à tester
Cliquez pour agrandir l'image
La pompe dans son élément.
Cliquez pour agrandir l'image
Indication du manomètre.

Si le manomètre ne décolle pas ou si la pression ne tient pas, il y a problème.
Voici ceux que j'ai rencontrés car, comme de bien entendu, j'en ai trouvés quelques-uns !
.  une bille oubliée ?
. démonter le mano et actionner la pompe : en poussant le niveau augmente (bon : aspiration puis poussée) ; puis le niveau descend (mauvais : la bille supérieure ne fait pas son office, il faut refaire le siège)
. le mano monte mais ne tient pas la pression  et la chaudière ne fuit pas : observer les bouchons, les raccords et les tubulures ... l'une des miennes, soudée à l'étain s'est mise à fuir !
. ... et il en existe probablement d'autres !
Cliquez pour agrandir l'image

un petit complément


L'usage du bac rempli d'eau dans lequel on plonge la pompe, c'est bien pratique mais si on l'oublie, une réaction va se produire, la peinture disparaître et le laiton se ternir. A droite l'état de la mienne après un séjour un trop peu long dans l'eau  >
Cliquez pour agrandir l'image


Ce qui fait que finalement, j'en suis revenu à l'idée première : alimentation en eau par un tube plongeant dans un récipient >

album terminé

Des erreurs ? Des commentaires ? Des questions ?  ...  écrivez-moi


Copyright (C) 2008-2018 Tous droits réservés.albums mis à jour le : jeudi 13 décembre 2018