Circuit ferroviaire : pose des rails

Comment réussir le montage de rails dans des portions courbes ... Quelques trucs.

Cliquez pour agrandir l'image
Essayer une loco juste construite sur quelques rails droits, c'est bien. Mais la faire tourner sur un circuit, c'est mieux !

Construire d'autres locos, ? Le circuit existant, c'est devenu très probable.

Les rails (dual gauge track) permettent l'utilisation de trains en voie de 32 ou de 45 et ont été commandés en Angleterre chez TENMILLE :
http://www.tenmille.com/

Pour avoir un circuit assez conséquent pour les essais, j'en ai commandé 6 qui permettent d'obtenir un anneau de 1.65 m environ de diamètre. Et, comme ce matériel n'est pas donné, il est nécessaire de réfléchir avant de commencer ...

J'avais commandé un kit et pensais recevoir un ensemble de 6 rails qu'il suffisait d'emboîter les uns dans les autres ... Il n'en est rien. Par kit, il faut comprendre un tronçon de voie avec 3 rails glissés dans les traverses, 3 rails qui font environ 91.4 cm chacun.
Pour un montage en ligne pas de problème, mais dès qu'on fait la moindre courbe, la longueur des 3 rails varie !

Par contre le montage de chaque portion est intéressant (on pourrait le faire soi-même) car, dans une courbe, les rails restent parallèles.
Le problème sera celui de la coupe à la bonne longueur pour les raccordements.
Cliquez pour agrandir l'image
Nos 3 rails avec leur écartement.

Une lecture m'a appris qu'il fallait placer le rail isolé (C) à l'intérieur si on réalisait un cercle. Mais comment faire si le circuit s'allonge et que les courbes se suivent et ne se ressemblent pas  ??? Appliquons.

A droite, un petit calcul permet de déterminer les rayons que les rails occuperont sur le circuit (6 rails de 91.4 cm). Le mieux est de les tracer sur le contre plaqué qui va servir à la fixation.

réception du colis

Il est vrai qu'il a pas mal voyagé et quelques rails sont tordus. Comme il s'agit de laiton, on peut les redresser facilement.
Cliquez pour agrandir l'image
Pas réjouissant !
Cliquez pour agrandir l'image
Sortir le rail, le maintenir et redresser avec les doigts.
Cliquez pour agrandir l'image
Réparation terminée.

préparation des traverses

Les traverses sont assemblées 2 par 2 : on les glisse sur les rails et on les pousse pour su'elles se touchent.
Si on vent cintrer les rails on peut les laisser ainsi et les traverses vont s'écarter d'un côté : elles seront alors trop nombreuses et il faudra en supprimer quelques-unes selon la courbe à obtenir.

J'ai préféré garder toutes les traverses et diminuer la longueur intérieure : en faisant un calcul du périmètre intérieur, on voit que l'entretoise placée sur le rail C peut être diminuée de 3 mm.
Cliquez pour agrandir l'image
Gabarit pour la découpe au cutter.
Cliquez pour agrandir l'image
A droite, entretoises normales ; à gauche, entretoise du bas diminuée.
Cliquez pour agrandir l'image
Sous le rail C , on voit les coupes  : une sur deux.

montage

Il se fait sur une plaque de contreplaqué qui, un jour, sera suspendue au plafond du garage.

Les rails sont assemblés par éclisses en laiton (fishplates) et, il m'a semblé qu'une courbure à ce niveau ne serait pas judicieuse, l'éclisse ne prenant probablement pas la forme souhaitée.
La liaison de deux rails se fera donc sur un tout petit tronçon de ligne droite.
Cliquez pour agrandir l'image
Percer les traverses : 2 trous aux extrémités et 2 à l'intérieur.
Cliquez pour agrandir l'image
Fixer, placer les éclisses : on se trouve d'équerre.
Cliquez pour agrandir l'image
Placer le second rail dans le prolongement.
Cliquez pour agrandir l'image
Courber la voie en suivant le trait du circuit et fixe provisoirement avec des clous placés dans les trous intermédiaires.
Cliquez pour agrandir l'image
Soulever les rails avec une cale en rentrant légèrement à l'intérieur du cercle tracé.
Cliquez pour agrandir l'image
Scier à la longueur d'une demi-entretoise, ébavurer et placer les éclisses.
Cliquez pour agrandir l'image
Faire en sorte que le contact soit le plus serré possible.


Cette dernière opération n'est pas la plus facile à réaliser nos rails se faisant un plaisir de s'écarter de leurs voisins quand on les courbe ... Il faut un peu de patience et ... de la fermeté !

Pour la dernière opération - raccordement final - je n'ai plus la photo, mais on procède tout simplement par superposition et on scie nos rails placés au-dessous puis ceux placés au-dessus.

Pour les vis, j'ai mis que que j'ai trouvé, des vis en inox à tête bombée de diamètre 3 ... Pas l'idéal mais le train passe sans accrocher.
Cliquez pour agrandir l'image

en fonctionnement

Quelques vidéo en allant et en parcourant  cet
album

album terminé

Des erreurs ? Des commentaires ? Des questions ?  ...  écrivez-moi


Copyright (C) 2008-2018 Tous droits réservés.albums mis à jour le : jeudi 13 décembre 2018