la MANCELLE DE BOLLEE  : voiture à vapeur mieux connue sous le nom de la TARAVANA !

Un essai enfin transformé : la construction de la TARAVANA, semi-maquette d'une voiture à vapeur au 1/12 ème avec pour modèle  celui de la MANCELLE d 'Amédée BOLLEE

Cliquez pour agrandir l'image
le modèle réalisé
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Pourquoi la TARAVANA ? "Taravana"  en tahitien veut dire, gentiment, un peu fou ! Et ce projet est vraiment un peu "taravana" !


Même si on ne trouve pas de plan, les ressources offertes par internet sont assez nombreuses. C'est le premier croquis qui a servi de base au projet pour le calcul des proportions à respecter.

Un peu d'histoire :
Wikipedia
"En 1878, il conçoit et commercialise la "Mancelle", toujours à moteur à vapeur moteur a l'avant boîte de vitesses et différentiel. Cette voiture est considérée comme la première voiture de série : 50 exemplaires ont été fabriqués."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Am%C3%A9d%C3%A9e_Boll%C3%A9e
Histomobile
"Son moteur trois cylindres était placé devant sous un capot et entraînait les roues au moyen d'un arbre de transmission, de pignons coniques et de chaînes latérales. Sa suspension avant était originale. Deux ressorts à lames transversaux permettaient de doter chaque roue d'une suspension indépendante, tandis que la direction comportait un pignon engrenant avec une crémaillère en arc de cercle et une biellette de chaque côté reliée au levier de direction."
www.histomobile.com/histomob/preshis.asp?id1=22&;lan=1
Gazoline
"Amédée Bollée fait preuve, dès 1873, d'une audace et d'un modernisme inaccoutumés, instaurant certains principes techniques essentiels à partir desquels émanera toute l'industrie automobile future.
C'est le cas par exemple de la direction pour laquelle Amédée Bollée renvoie aux calendes grecques toutes les solution existantes. Il développe et dépose un brevet pour un système très élaboré pour l'époque puisqu'il est constitué, pour la première fois, de deux roues AV directrices qui pivotent aux extrémités d'un essieu fixe mais dont l'orientation de chacune varie en fonction de la courbe à effectuer. De ce fait, les roues directrices restent, en permanence, tangentes aux cercles parcourus par leurs points de contact avec le sol. C'est-à-dire que pour un angle affiché par le volant de direction, chacune des roues s'oriente d'un angle différent de l'autre, ce que l'on appelle une direction géométriquement exacte. Le véhicule est ainsi plus stable et surtout beaucoup plus maniable. Outre cette direction, Amédée Bollée innove dans de nombreux domaines comme son ébauche de suspension indépendante composée de dix longs et souples ressorts à lames, ou encore le regroupement autour d'un véritable volant de tous les organes de commande. "
http://gazoline.net/article.pcgi?id_article=514

Cliquez pour agrandir l'image"La Mancelle (nom donné en honneur de la ville du Mans, où Bollée avait son usine).
Grande originalité, La Mancelle comportait une chaudière verticale arrière qui actionnait des pistons-moteurs placés à l'extrême avant de la voiture. Un arbre de transmission courait sous la voiture et attaquait le différentiel par des engrenages coniques imprimant le mouvement à des demi-arbres reliés aux roues par chaînes.
Naturellement, les roues avant étaient indépendantes mais Amédée BOLLÉE avait encore perfectionné le système, et à part l'absence d'amortisseurs, l'épure de ce train avant n'avait rien à envier, au point de vue technique, à celui d'une voiture moderne. Autre originalité : l'eau nécessaire à la chaudière se trouvait enfermée sous les sièges avant. Vers 1880, le succès de ce type de voiture fut tel qu'Amédée BOLLÉE père occupait une cinquantaine d'ouvriers qui sortaient des Mancelles carrossées soit en " calèche ", soit en " chaise de poste ".
La Mancelle originale est conservée au Musée de la Voiture à Compiègne."
Histoire de l'automobile à suivre avec :
http://users.skynet.be/tintinpassion/VOIRSAVOIR/Auto/Pages_auto/Auto_027.html

les questions qui se posent et les problèmes à surmonter :

  • pour un bateau,  pas de problème pour le moteur de 2 cm3 . Mais que se passera-t-il au sol avec le poids non négligeable à entraîner ainsi que la multiplication des relais mécaniques ?
En fait, ça ne fonctionne pas bien et, au moment où j'allais abandonner l'idée de la motoriser à vapeur, l'idée ... à découvrir!

  • choix de l'entraînement des roues. Sur la Mancelle, il est effectué avec des pignons dentés et des chaînes. J'ai opté, dans un premier temps pour des courroies (élastiques) et ce fut un échec.
Il existe deux solutions de remplacement : chaînes et pignons de Meccano - assez rustres - ou  de l'Octant - plutôt chères - !
Les chaînes de Meccano, noircies font finalement bien l'affaire ...
  • approvisionnement en plats de laiton pour les lames des ressorts, en pignons,

Ce n'est plus une ébauche puisque ça fonctionne !

le "châssis"

Faute de plan précis  mais aussi de matériaux (profilés), le châssis sera en bois. En voici le plan général et la structure étagée.

Cliquez pour agrandir l'image
ensemble obtenu

On aperçoit sur les longerons des entailles de 3 mm de large : elles devraient servir à coller d'autres longerons perpendiculaires pour soutenir le plancher !
Cliquez pour agrandir l'image
Vue de dessous, les longerons seront collés ensuite - on voit les deux tasseaux qui "serrent"  l'axe des roues arrière : la suspension ne sera qu'apparente !
Cliquez pour agrandir l'image
le châssis avec la fixation du moteur et l'arbre de transmission aux roues
Cliquez pour agrandir l'image

le montage définitif


Où on recommence à zéro en commençant par le châssis :

1 : perçage des trous de fixation du moteur à 4 pour faciliter le montage et découpes pour le passage des engrenages;
2 : collage (araldite) des tiges filetées qui permettront le réglage de la tension des chaînes par déplacement du support de l'axe transversal;
3 : réalisation d'un "haricot" pour permettre le déplacement de l'axe;
4 : pose de longerons pour supporter le plancher;
5 : collage. Des trous de diamètre 1 ont été percés aux endroits où l'on peut coller. Colle et serrage avec ctp recouvert de papier alu pour obtenir un bon alignement. Et enfin clouage.
Cliquez pour agrandir l'image
Les transformations du support de la chaudière:
  • découpe aux dimensions du support de la chaudière;
  • mise en place d'une tôle d'aluminium perforé;
  • découpe de deux encoches dans les logerons et mise en place de deux taquets venant serrer le porte-arbre.
Cliquez pour agrandir l'image
Un montage un peu particulier pour obtenir le meilleur alignement possible entre les longerons et le support : au centre, entre les longerons une plaque métallique de 20 mm de large.

Quand le collage sera effectif, renforcer par deux vis au-dessous (voir photo précédente).

transmission au roues : support et poulies

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Découpe dans du laiton de 2 mm. Cette plaque viendra se visser sur les extrémités des longerons en bois.
Un axe de diamètre 4 qui portera un pignon conique transmettant le mouvement du moteur aux roues.
Simplification l'axe traverse des "dominos" dont le diamètre est légèrement supérieur à 4. Percer le support aux extrémités pour y introduire des vis  M3 puis souder : l'axe traverse les dominos pendant la soudure pour un bon alignement.
Il sera possible de reprendre le support dans sa partie centrale en fonction du diamètre du pignon.

A chaque extrémité, une poulie en laiton tirée d'un rond de 16 avec une gorge assez profonde pour éviter la remontée de l'élastique.
solution des élastiques abandonnée ! !


Par contre, il faudra prévoir une légère modification de ce support afin de lui faire accepter le pignon choisit en fin de parcours.

les amortisseurs à lames

Cliquez pour agrandir l'imageIls seront réalisés avec des bandes de laiton de 0.5 x 6 mm et non fonctionnels.
Cliquez pour agrandir l'imageRecuit d'une des extrémités et formation d'une boucle autour d'un foret de 2. On place sur le gabarit et formation de la deuxième boucle (recuit sur 2 cm avant cette opération) puis sciage de l'excédent.
Cliquez pour agrandir l'image
Sur un chantier en placoplâtre, placer un support traversé par l'axe piqué dans le placo.
Cliquez pour agrandir l'image
Les deux supports sont en place.
Cliquez pour agrandir l'image
Ajouter les bandes supplémentaires.
Toutes les bandes poncées et enduites de décapant.::
Cliquez pour agrandir l'imageTêtes d'épingles pour positionner les bandes à la même hauteur et clous pour obtenir la courbe (on peut aussi utiliser des pinces)
La soudure à l'étain se fait par au-dessus, soit à l'envers de ce qui sera visible.
Cliquez pour agrandir l'image


Un petit plus, ajouter des étriers : bandes de laiton de 2 mm de large en 2/10ème.
Cette fois la soudure se fait au fer à souder en maintenant par une pince.
Cliquez pour agrandir l'image

Deux trous dans le "châssis" recevront les axes.
Cliquez pour agrandir l'image
fixation des lames sur le porte-arbre: plaque de laiton de 0.5
Cliquez pour agrandir l'image
En haut, c'est fixé.

En bas, méthode pour souder avec le fer à souder  les tiges filetées de la partie haute : maintien par la plaque du bas avec celle du haut (écrous servant au calage).
Cliquez pour agrandir l'image
montage avant la pose des roues
Cliquez pour agrandir l'image

les roues

Celles de la Mancelle étaient en ferraille (cornières). Un peu complexe ... aussi, j'ai repris l'idée des roues en bois de la Daimler, mais avec un moyeu en laiton.

On commencera par fabriquer les moyeux qui seront percés de 12 trous pour recevoir les rayons taillés dans de la baguette de 5 x 3.
On découpe des bandes de ctp de 0.6 en bandes de 7 mm de large, trempage, collage de trois bandes en place puis en l'air (6 bandes) à la colle de menuisier.
Perçage dans l'axe des rayons et petit clou en laiton enduit de cyano. On coupe à ras après séchage.
Ponçage latéral, enduit, ponçage ....
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

transmission par chaînes : modification

Il vaut mieux (voir essais) transmettre le mouvement par chaînes. D'où :
  • à droite une adaptation
  • à gauche, de nouvelles cotes
Cliquez pour agrandir l'image
Pour faire "sauter" le tenon : au tour puis limage pour que ça glisse sur l'axe.
Cliquez pour agrandir l'image
fixation avec les 3 vis prévues
Cliquez pour agrandir l'image

le train avant


A gauche, Il ne s'agit pas de la Mancelle, mais c'est le meilleur exemple photographique pris sur une voiture de course Bollée : système de suspension et de pivotement des roues !

A droite, la photo n'apporte pas de grands renseignements ...
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
un seul usinage pour les supports (fraises de 2 pour 2 de profondeur, longueur de 10 tronçonnée au tour ensuite
Cliquez pour agrandir l'image
Les éléments constitutifs de l'articulation indépendante d'une roue avant.

Cliquez pour agrandir l'image
Avant soudure : alignement obtenue avec une tige filetée.
Cliquez pour agrandir l'image
Ensemble monté.
Essais pour obtenir une direction cohérente avec pincement plus accentué de la roue tournant à l'intérieur. Sur la Mancelle, la direction était centrale. Ici, à cause de l'arbre moteur, ce ne sera pas possible, tout au moins pour son entraînement par le servo.
Cliquez pour agrandir l'image

une direction fonctionnelle



Amédée Bollée  est l'inventeur de ce système ... mais il faudra attendre près de 50 ans pour en voir la généralisation !




Des petits essais avec des baguettes permettent de visualiser le fonctionnement ...
Cliquez pour agrandir l'image
au repos
Cliquez pour agrandir l'image
virage à droite
Cliquez pour agrandir l'image
virage à gauche
Cliquez pour agrandir l'image
Un parapluie !!! C'est le moment de décider que celui de votre épouse mérite d'être changé. Elle ne comprendra pas votre cadeau, surtout si ce n'est pas sa fête, mais ça lui fera plaisir et ... 
Cliquez pour agrandir l'image
:...vous récupérerez le système mécanique qui peut servir à obtenir ceci sans trop se casser la tête. Les tiges font 1.6 mm de diamètre, peuvent donc se fileter et se soudent à l'étain. Le rêve !
Cliquez pour agrandir l'image
Un croquis extrait de "Si la suspension nous était contée" ... que je ne retrouve plus sur le Net !
Cliquez pour agrandir l'image
Réinventons les "sabots de Denver" pour le maintien !
Cliquez pour agrandir l'image
Pour que les pivots tournent bien et ne se desserrent pas ...
Cliquez pour agrandir l'image
Il faudra reprendre la longueur de la tige et imiter de véritables lames de ressort .
Cliquez pour agrandir l'image

fixation



Pour assurer la rigidité du train avant, deux entretoises maintiennent l'écartement des lames de ressort tandis que deux tirants assurent le positionnement d'équerre .
Cliquez pour agrandir l'image

fixation du moteur

Cliquez pour agrandir l'image

La TARAVANA sera entraînée par le moteur de 2 cc construit précédemment. Il faut le fixer.

Deux entailles ont été taillées dans le bâti en bois pour permettre au volant et au pignon principal de tourner. Deux plats de laiton vissés sous les pattes du moteur permettent sa fixation avec des boulons de 3 : perçage des bois.

Cliquez pour agrandir l'image
L'un de ces supports est plus court pour permettre la fixation sur le bâti du système commandant l'inverseur. Sur ce plat, un trou dont le centre reste à déterminer en fonction du graisseur en reçoit la tige inférieure : vissage et la tubulure ne bougera pas malgré les démontages et remontages futurs.
Cliquez pour agrandir l'image
le moteur et le graisseur montés

les commandes 

Deux servos permettront : la direction, les marches avant et arrière, l'arrêt et l'accélération : petits bricolages ...
Cliquez pour agrandir l'image
... pour le servo de direction
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
... pour le servo d'inverseur
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

la motorisation : essais et résolutions


Vue de l'ensemble.

Malgré la distance entre la chaudière et le moteur, ça tourne bien. Le moteur n'a pas subi de transformation, cependant on remarquera que le graisseur n'est plus peint.
Au démarrage, apparition d'une fuite  : passage à l'acétone et nouvelle soudure .


La chaudière a changé de couleur.
En fait, toujours à la mise en route, une fuite est apparue à une des extrémité du serpentin. Démontage, nettoyage, nouvelle brasure et, évidemment, le revêtement de lattes a pris feu ... Pressé d'essayer l'ensemble, je me suis contenté d'un coup de peinture.
le moteur
le graisseur
la chaudière
le brûleur
Cliquez pour agrandir l'image
Voici donc la solution de rechange aux élastiques, en réalité celle du modèle grandeur dont l'entraînement se faisant par chaînes.
Ce n'est pas joli joli - il existe de très beaux modèles de chaînes chez l'Octant, mais un peu cher; je viens dans découvrir chez Conrad, à voir pour la prochaine réalisation - mais ça fonctionne beaucoup mieux.

Cependant, il faudra prévoir un tendeur afin que les chaînes ne pendouillent pas trop  ...
Cliquez pour agrandir l'image
Brunissage des chaînes. Leur apparence nickelée n'est pas d'un bon effet. Les laisser tremper au moins une heure dans un flux de brunissage, les essorer au papier ménager, laisser sécher puis passer à la brosse à dents ...

3 modes de fixation du support transversal
Cliquez pour agrandir l'image
fixation simple par vis
Cliquez pour agrandir l'image
tendeur simple
car la solution choisie  - références Meccano: roue chaîne 36 dents ME 095; roue chaîne 14 dents ME 096 A; chaîne galle ME 094 nécessite un tendeur
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
tendeur plus élaboré
Cliquez pour agrandir l'image

le carter



Bien pratique et nécessaire car il recueillera les condensats. Il est tout bêtement réalisé en ... bois,  et se glissera sous le moteur : à l'arrière, baguettes qui se place au-dessus de la plaquette supportant le train avant et, à l'avant, on glisse le T entre les barres du châssis.
J'ai remplacé le T par une plaquette de laiton percée de 2 trous qui s'enfilent sur deux vis à bois à l'extrémité du châssis.

L'intérieur doit être étanche : plusieurs couches de résine.

habillage : la carrosserie

Pendant tous ces essais et ces ratages, le problème restait total : quelle allure aurait la Taravana une fois habillée ? Cela pourrait-il ressembler à la Mancelle ?

Le mieux est de faire une étude de volumes avec du carton, et ensuite il n'y aura plus qu'à ...

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image



Toujours pas de pignons .... Alors, commençons la carrosserie qui sera tout ...en bois.
Matériaux : contreplaqués de : 6, 3 et 0,5; quelques  baguettes  pour les angles; des clous en laiton à tête arrondie, un peu de balsa et beaucoup d'épingles à linge ! Il faudra commencer par les deux extrémités.

But recherché : faire que ça vienne se poser sur le châssis sans aucun problème et loger la télécommande (récepteur et porte-piles).
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
ensemble
Cliquez pour agrandir l'image
raccordement obtenu avec balsa et enduit
Cliquez pour agrandir l'image
tout doit loger
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'imageUn petit exercice qui demande réflexion : la pose de la partie courbe avant qui était restée en attente des travaux précédents.

Calcul de la largeur exacte avec une bandelette de carton.
Découper la bande de ctp de 0,8 , la mettre en forme sur un tube de diamètre approprié avec des élastiques, laisser tremper dans l'eau pendant la nuit  puis laisser sécher avant de "démouler" ...

Collage à la cyano d'un côté puis, après séchage, du reste à la colle blanche. Une ou deux épingles sont nécessaires pour avoir une arête bien droite.

Il reste à passer au ponçage puis à la peinture, au ponçage puis ... à la pose des clous, et à la peinture.

les petits plus

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

les ailes

Les bandes de ctp de 0.8 sont trempées pendant une ou deux heures dans de l'alcool à brûler. Les bandes étant assez longues, elles sont placées dans un étui à baguettes de soudure ...
Cliquez pour agrandir l'image
trempage
Cliquez pour agrandir l'image
suivre le gabarit, planter des clous de chaque côté, serrer,

isoler la base et protéger des marques de clous par des chutes
Cliquez pour agrandir l'image
présentation
Cliquez pour agrandir l'image
une fixation amovible : les ailes, collées sur deux tubes en alu (3 x 4) coulisseront sur deux vis de 3
Cliquez pour agrandir l'image
collage des tubes à l'araldite; à l'arrière, 25 mm et à l'avant, 45 mm
Cliquez pour agrandir l'image
les tubes sont enfilés, le galbe des ailes sera conservé

la solution des problèmes de transmission ...!

C'était une fin de mois de juillet 2009 plutôt stressante. Rien de ce que j'avais tenté ne semblait apporter la solution recherchée.
Effectivement, faire démarrer 4 bons kilos sur le sol avec seulement un petit moteur et une chaudière plutôt abonnée au 1 bar ...

Mais, changement de pignon, alignement et réglage des roues et un essai  pas bien long  ... faute de place ! Mais ça roulait ! Pas comme je le voulais, mais ça roulait. Mon petit moteur faisait peine à voir. Il voulait me faire plaisir le pauvre, mais il ahanait, il ahanait ...En cause, l'attaque directe de l'arbre moteur sur le pignon des roues !

Il faut encore trouver autre chose ...



Si la liaison moteur - axe des roues est directe, on a "un moteur qui ne peut pas s'exprimer" et qui peine, qui peine !
Inutile par exemple, d'envisager le ralenti.
Quant au démarrage en marche avant et le passage en marche arrière, cela reste aléatoire et n'est possible que lorsque la chaudière atteint les 2 bars ...

IDEE : permettre au moteur de tourner à son régime et lui garder, de ce fait, sa souplesse, en installant une boîte de réduction entre lui et les roues, une "boîte de transfert".

La sortie, fortement démultipliée assurera un couple suffisant pour entraîner la masse.


Cela supposait la réalisation d'un réducteur mais ... le châssis de la Mancelle étant déjà construit, il était nécessaire que les axes d'entrée et de sortie soient alignés et que la largeur soit compatible avec l'espace disponible ... Retour au carnet de croquis pour en arriver à ceci  ...
quelques croquis à adapter selon les pignons dont on disposera
Cliquez pour agrandir l'image
modification du pignon de roue
Cliquez pour agrandir l'image
le bâti
Cliquez pour agrandir l'image
axe et pignon d'entrée
Cliquez pour agrandir l'image
axe et pignon de sortie
Cliquez pour agrandir l'imagePas facile de trouver les axes si le pignon d'entrée et de sortie ne sont pas de la même dimension.

Dans ce cas, le mien, ébauche par traçage et plusieurs essais avec du contreplaqué ... pas très orthodoxe, mais on finit pas y arriver !
Cliquez pour agrandir l'image
avant soudure (étain)
Cliquez pour agrandir l'image
tube d'alu pendant la soudure
Cliquez pour agrandir l'image
collage et "clouage"" de pignons
Cliquez pour agrandir l'image
les deux faces internes
Cliquez pour agrandir l'image
l'ensemble
Cliquez pour agrandir l'image
montage:avec un vieux, très vieux cardan réglable en longueur. Il faudra en envisager la construction ...
:
Cliquez pour agrandir l'image
au coeur de la "bête": ... pas bien jolie la photo, mais le principal est que "ça" trouve sa place ...

il me reste ...





Il me reste à vous présenter une vidéo pour montrer que ça fonctionne ... et il me reste à terminer la carrosserie ... et il me reste à construire un réservoir à gaz spécial ... et il me reste à faire un essai avec d'autres pignons d'attaque  ... et il me reste encore pas mal de choses à faire !

la chauffe : réservoir à gaz et vanne vapeur

Je m'étais dit, en commençant la voiture que le réservoir à gaz devrait trouver sa place sous la banquette arrière. L'idée est bonne, mais la réalisation pas aisée.

En fait, il faut construire un réservoir spécifique la place étant limitée en largeur en en hauteur.
Cliquez pour agrandir l'imagePour la largeur, on se rabat sur un tube de cuivre de 32 x 30 et d'une longueur de 80.
Certes l'autonomie ne sera pas très grande mais, en mettant la chaudière en pression (environ 7 minutes avec la chaudière pleine), puis en procédant à un nouveau remplissage - possible en soulevant simplement la garniture du siège arrière - , on devrait arriver à une quinzaine de minutes !

Pour la hauteur, il faut quitter les sentiers battus et déplacer la vanne sur le côté : accessible et pas de dépassement en hauteur.
Soudures des raccords entre le dôme du réservoir et l'embase de la vanne à l'argent, pour la pression du gaz mais aussi pour les torsions que ce petit tube - heureusement qu'il est recuit ! - va subir pour le positionnement.
Cliquez pour agrandir l'image
les éléments
Cliquez pour agrandir l'image
avec l'épaisseur, ça se brase à la lampe à souder
Cliquez pour agrandir l'image
brasage complet
Cliquez pour agrandir l'image
ensemble avec vanne adaptée, supports et brûleurs persos
Cliquez pour agrandir l'image
construction d'une vanne adaptée
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Le pliage du tube de cuivre, même recuit, n'est pas évident. Deux cales ont été ajoutées pour caler le réservoir. On en profite pour faire un nouvel essai de mise en pression.

Cliquez pour agrandir l'image
Et maintenant, après les derniers ajustages, on peut coller le fond courbe de la berline. Le réservoir et la vanne seront cachés par la sellerie.

les "lanternes"

Cliquez pour agrandir l'image

Petit inventaire à la Prévert : embouts de raccords de tuyau d'arrosage en plastique repris au tour, virole en laiton de canne à pêche, disques de ctp, verre organique découpé à la scie d'horloger puis ajusté avec une lime-maison, cuvette de vis, tubes en alu ou en laiton, clou de tapissier et de laiton, ...
Cliquez pour agrandir l'image
Pour éviter de coller la rondelle de verre organique (la cyano laisse des traces), petite collerettes de ctp sur laquelle la rondelle de "verre" viendra se plaquer. Sur un côté, le support, sur l'autre l'ouverture pour allumer la "bougie" !
Cliquez pour agrandir l'image
Bande de 1 mm de large pour caler le "verre". C'est la peinture "or" qui le collera. Verre impeccable ... L'intérieur a été peint en argenté, le tube traversant la lanterne est peint : en bas en blanc (la bougie) et en haut en noir ( la fumée ? )
Lanternes terminées.
Cliquez pour agrandir l'image

le volant

Faute d'anneau adapté, fabrication du volant principal avec un rond de laiton de diamètre 3 recuit puis formé sur un tube de diamètre 40.
Les branches sont découpées dans de la tôle de laiton de 1 mm.
Le petit volant sera tiré d'une roue de réveil dont en enlèvera les dents au tour.

Un regret à ce stade de la construction : le volant ne sera pas fonctionnel !

Cliquez pour agrandir l'image

la soudure à l'étain se fait par "en-dessous".
Bien assurer le placage des 4 branches avec une cale .
Cliquez pour agrandir l'image


les deux volants obtenus
Cliquez pour agrandir l'image


montage sur une tige de 4 en laiton, petites bagues tournées
Cliquez pour agrandir l'image

et une petite poignée en bois !

la Taravana, c'est terminé ! Enfin presque ...


Après la réalisation de la capote, petites photos avant de prendre la route ...

Cliquez pour agrandir l'image
Grâce à une découpe circulaire, on peut accéder au robinet de purge du graisseur en enlevant le volant et son support. Inutile donc de démonter pour faire le plein du graisseur ...
Cliquez pour agrandir l'image


De même, il suffit d'enlever le siège intérieur pour faire le plein de gaz ...
Cliquez pour agrandir l'image
Pour le ravitaillement en eau, il faut cependant enlever la partie arrière en la soulevant. Mon petit système de remplissage par une fausse chapelle d'introduction a fait long feu : encore un tube de cassé !
Cliquez pour agrandir l'image
Dernier essai avec toute la carrosserie pour voir l'influence de la chaleur dégagée par la chaudière sur la carrosserie en bois et la capote en toile : pour éviter les projections d'eau et d'huile sur la capote, surtout au démarrage lorsque la chaudière est pleine, il faut ajouter le petit système déjà décrit dans "trucs et astuces 1".

Un ultime essai - enfin c'est ce que je pensais ! - avant de rejoindre l'étagère et d'attendre une visite pour une démonstration.

Car je pensais en avoir terminé, mais à voir cette vidéo, ce n'est pas encore concluant. La Taravana ne semble pas apprécier le sol inégal du garage .. et elle n'est pas très rapide, beaucoup moins que lors de la vidéo précédente  !

En fait, je pense qu'il faudrait prévoir une boîte de transfert avec un rapport plus important et attaquer l'arbre des roues directement .

De plus, voulant profiter pour la prise de vue des dernières heures de présence de ma fille, j'ai remonté probablement trop rapidement les pignons ...Et encore, il serait temps que je revois mon moteur car cela fait des heures et des heures qu'il tourne pour tous les essais et je ne lui ai même pas offert une petite révision !


Effectivement : les glaces du moteur avaient besoin d'être resserrées ; la rondelle téflon de sortie de la boîte de transfert s'était coincée ... Et ça tourne mieux au banc d'essai avec une dernière idée avant de faire une nouvelle boîte de transfert, celle de diminuer le dernier rapport de réduction par chaîne (ça devrait tourner 3 fois plus vite -on peut toujours rêver !).
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

une reprise et ... presque la fin de cette sympathique aventure

Mes dernière "découvertes" m'ont amené à descendre la Mancelle de son étagère pour essayer de lui donner un peu plus de vitesse ... grâce à ces quelques petits trucs ...
Cliquez pour agrandir l'image

la chaudière :

des portes pour garder toute la chaleur, un gicleur réglable pour répondre vraiment aux besoins caloriques de la chaudière.
Les modifications sont décrites en bas de cet album  :
chaudière verticale
Cliquez pour agrandir l'imageCette fois la chaudière est vissée sur le socle à travers le support du brûleur :  la hauteur entre le fond de la chaudière et le brûleur a été augmentée de 5 mm pour que les flammes lèchent le fond sans s'y écraser.
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

la transmission :

remplacement de la précédente pour rendre le rapport de transmission entre la boîte de transfert et l'essieu arrière nul ...
Et c'est là que le problème subsiste :  l'essieu arrière présente du jeu à cause des dominos et les pignons coniques utilisés ne le supportent pas sauf en position stationnaire sur le banc d'essai. Dès qu'un effort est demandé lorsque'on la pose sur le sol, ça coince.
J'ai donc remis le pignon en nylon (rapport 1/4)  et tout est bon ... sauf la vitesse. Il me reste à en commander un autre jeu avec un rapport de 1/2 en espérant multiplier la vitesse par 2 ! Que c'est beau de pouvoir continuer à rêver !
Cliquez pour agrandir l'image

laminage de la vapeur

cette fois on monte la chaudière à 3 bars mano (entre 7 à 8 minutes pour y parvenir) puis on ouvre une vanne ajoutée.
Cette vanne (imparfaite à cause des joints toriques qui laissent passer un filet de vapeur) empêche ,lors de la mise sous pression, une forte perte qui se produit au niveau de l'inverseur du moteur.
Une fois les 3 bars atteints, on l'ouvre à peu près aux 3/4 et on actionne l'inverseur : avec ce laminage, une surchauffe se produit naturellement et on maintiendra la pression à un peu plus de 2 bars au mano.
Auparavant, j'ouvrais à fond à 2 bars et ... ça ne tenait pas longtemps !

Pour en savoir plus sur la surchauffe par le laminage de la vapeur, cliquer sur l'image (dossier PDF à télécharger)

Cliquez pour agrandir l'image

un déshuileur

Lors d'un essai, après le remontage de la conduite d'échappement ... voilà que la vitesse chute de nouveau par rapport aux essais précédents !
Cette fois il ne faut pas chercher bien longtemps, les gouttes qui perlent à la sortie du tuyau donnent l'explication : le tuyau (tube de cuivre de 3 x 4 s'engorgent avec la condensation et le moteur doit faire face à une contre-pression.

Construction avec un tube de cuivre bouché par deux rondelles, vidange avec écrou de 6, soudure de l'arrivée dans un trou de 3, soudure de la sortie vers la chaudière dans un trou de 4 pour tube de 3 x 4 : le dernier tube (3 x 4) retenu par une collerette démontable cerclant la chaudière, viendra s'y enfoncer et ce sera plus facile pour le démontage.
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Et, cette fois ça tourne ... bien que je me sois trompé dans la position de la manette de la vanne !
Voici un des nombreux essais effectués. Celui-ci sur des rouleaux qui ne pardonnent rien et qui offrent une certaine résistance.

la réalisation de Jacques NOEL


"Elle est terminée et fonctionne très bien.
La chaudière un peu modifiée un peu plus grosse ( pas le tube adéquat ), tube de fumée à tubes d'eau, chauffe champignon camping gaz : les 3 bars sont atteint en 4 minutes !
Pour le reste pas de changements, bien sûr boite transfert sinon le moteur ne prend pas ses tours.
Les personnages sont en pate Fimo sur ossature creuse pour éviter le surpoids, mes talents de modeleur ne sont pas top !!!

Tout est amovible plus pratique pour faire les pleins."

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

un projet ambitieux

Cliquez pour agrandir l'imageque celui de la reconstruction d'une Mancelle et de la motoriser par moteur électrique : à suivre sur

https://armab.jimdo.com/

.


pour  aller plus loin, voici deux adresses très intéressantes que me fait parvenir Gérard :

. concernant la direction : http://autotech.free.fr/autotech/geometrie/index.php

. concernant le différentiel qui existait sur la Mancelle : http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=1645


Pour ceux qui veulent concevoir leur propre véhicule, deux documents à télécharger :
. construction d'un véhicule à vapeur : théorie
. mémento et méthode pour l'établissement d'un bilan thermique

.

album terminé ... pas vraiment ... 

Des erreurs ? Des commentaires ? Des questions ?  ...  écrivez-moi


Copyright (C) 2008-2018 Tous droits réservés.albums mis à jour le : jeudi 13 décembre 2018